La fée de Verdun

« Plus elle chantait, plus les soldats se tournaient vers la scène et se mettaient à écouter. La magie de la musique opérait : les poilus ne pensaient plus à la guerre. Ils étaient simplement heureux d’être là, de profiter de ce moment de paix. »

Un jour, j’ai entendu parler de Nelly Martyl, une cantatrice de la Belle-Époque, aujourd’hui oubliée. Je suis alors parti à sa recherche, au cœur de la guerre. Mon enquête m’a conduit jusque dans les tranchées glacées de Verdun où j’ai pu admirer la force de son courage.

Philippe Nessmann, La fée de Verdun, Flammarion Jeunesse, paru le 13 janvier 2016

nessmann-philippe-la-fee-de-verdun-couverture

Publicités

2 réflexions au sujet de « La fée de Verdun »

  1. Ping : La sélection 2017 – Prix des Ados

  2. Ping : La sélection du Prix des Ados 2017 – Prix des Ados

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s