Gainsbourg – critique #1

La vie de Gainsbourg revue en quelques dessins…

Gainsbourg est une bande dessinée réalisée par Alexis Chabert et François Dimberton. Ce livre s’inscrit dans la continuité des bandes dessinées déjà réalisées par Dimberton.

L’illustrateur François Dimberton était charpentier de profession. Il quitta son métier pour s’orienter vers la bande dessinée. Il travaille d’abord dans la presse comme avec Pif le Chien, Rock Derby puis commence à écrire des albums de bandes dessinées. Les premiers sont des fictions (Le Grand Machinchouet) puis il réalise des biographies sur Coluche, Jean Jacques Goldman et Louis De Funès. Cette bande dessinée sur Gainsbourg s’inscrit donc dans cette série de livres qui rend hommage à de grands artistes du XXeme siècle.

Son collègue Alexis Chabert est un auteur de bandes dessinées. Il a étudié peu de temps aux Beaux-Arts, puis s’est orienté vers le conservatoire de musique de Versailles. Il a ensuite travaillé dans la création graphique, avant de revenir définitivement vers son premier choix, la bande dessinée. Sa collaboration avec l’éditeur Guy Delcourt lui permet de rencontrer l’illustrateur Didier Convart avec lequel il va collaborer. Il a écrit des bandes dessinées comme Rogon Le Leu, L’Elu

Ce livre Gainsbourg, relate la vie du très célèbre Serge Gainsbourg, auteur-compositeur-interprète, de sa plus jeune enfance à sa mort. L’artiste est présenté comme fumeur et alcoolique. L’histoire se situe dans les villes où a vécu Gainsbourg, en grande partie Paris, entre 1928 et 1991. Ce livre est présenté comme une bande dessinée biographique.

Cet album m’a plu parce que les illustrations sont particulièrement réussies, notamment dans les pages 18 et 19 qui évoquent la période où Gainsbourg a peint. L’univers qui l’entoure est imprégné du mouvement cubiste. On ressent bien les émotions, les sentiments et le caractère de Gainsbourg et des différentes personnes qui ont compté dans sa vie. La vie du chanteur est balayée de façon intense et intéressante avec toujours une pointe d’humour.

On peut néanmoins regretter que le Serge Gainsbourg, le musicien ne soit pas plus largement évoqué.

Cette œuvre permet aux personnes ne connaissant pas bien l’histoire de ce chanteur d’exception de le découvrir et de retracer sa vie et son œuvre à travers des dessins hauts en couleur et diversifiés.

Sur une note de 1 à 5, je mettrais 4 en retirant un point pour la petite critique citée précédemment.

Je recommande vivement ce livre aux personnes qui aiment les bandes dessinées, les biographies faciles à aborder et les dessins de qualité.

Quentin Lelong, Seconde 2, Institution Rey

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.