Run Billie – critique #1

Un concert intemporel

Née en 1982 à Montreuil, Claire Loup a été maquilleuse et chanteuse dans un groupe de rock, avant de devenir maman, puis rédactrice et chroniqueuse de jouets. Elle anime des ateliers d’écriture et publie deux romans chez Plon Jeunesse : Mes premières fois (2008) puis Lycée out (2010).

Run Billie, roman policier, sera publié ensuite en Avril 2016. A travers son récit, Claire Loup explore les thèmes de l’identité, de la fracture sociale, de la famille et de l’amour.

Billie, personnage principal de ce roman, est une jeune fille de vingt et un ans, chanteuse du groupe de rock Run Billie. Celle-ci, qui vient de se hisser au sommet de la gloire, disparaît le soir de son premier concert au Bataclan de Paris. Que ce soit son petit ami et batteur du groupe Moosh, son ami d’enfance Joshua, sa mère Christiane ou même sa sœur Sandra, personne n’est capable d’expliquer cette mystérieuse disparition à l’inspecteur Luka Prajnic.

Alors que certains pensent qu’elle a craqué sous la pression médiatique ou qu’elle est simplement partie se ressourcer, d’autres évoquent un crime ou un suicide. Mais que lui est-il arrivé ?

Mon avis sur cette œuvre reste partagé. Je tiens tout d’abord à dire que j’ai apprécié ce livre, facile à lire et à comprendre. L’écriture précise ainsi que la complexité des personnages donnent vraiment de la profondeur au roman.

De plus, la multiplicité des voix (interrogatoires, mails, lettres, chansons), puis les analepses à la disparition sous les différents points de vue de chaque personnage, m’ont permis de rester en éveil constant et m’a réellement tenu en haleine.

Néanmoins, au vu des nombreux rebondissements présents au fil de l’histoire, je m’attendais à une fin à l’image du roman, ce qui n’est pas le cas. En effet, de nombreuses questions restent sans réponse : Est-elle toujours en vie ? A t-elle retrouvé son père ? Reviendra-t-elle retrouver son amour de toujours, Djilali ?

Aucune fin réellement dévoilée par l’auteur au bout de plus de trois cent pages, c’est ce que je trouve regrettable. C’est pour toutes ces raisons, positives ou négatives, que j’accorde une note de 3/5 à ce roman divertissant malgré tout.

Je tiens tout de même à recommander ce livre car il convient à tout le monde à partir de l’adolescence. Il est vraiment simple à lire notamment car le suspens est rapidement mis en place, ce qui permet de prendre goût au récit dès les premières pages, sans même être un grand lecteur.

« Je suis amoureux. Pitié, que cette fille incroyable accepte de devenir la chanteuse de Run ». (p.26)

Théo Paparlardo, seconde 2, Institution Rey

 

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.