La fée de Verdun – critique #1

Le Bonheur de Verdun

Philippe Nessmann est né en 1967. Ses trois plus grandes passions sont les sciences, l’histoire et l’écriture. Il a écrit 31 livres dont Art et sciences, Ceux qui rêvaient de la Lune : Mission Apollo et A l’assaut du ciel : La légende de l’Aéropostale. Il a été  journaliste à « Science et Vie Junior » jusqu’en 2003 et dirige maintenant la collection de livres d’expériences scientifiques Kézako. Il écrit aussi des romans historiques pour les plus grands. Après sa formation d’ingénieur et d’Histoire de l’art, il publiera La Fée de Verdun aux éditions Flammarion Jeunesse.

Un soir d’avril 2013, comme tous les jours, un jeune homme de 20 ans, étudiant l’histoire, passe devant une crèche. Mais lorsque celui-ci se rend compte qu’elle va être démolie, il s’intéresse un peu au bâtiment, et, en levant les yeux, y découvre l’inscription « FONDATION NELLY MARTYL ». Ce nom lui rappelle vaguement quelque chose. Une histoire racontée par sa grand-mère, qui, en 1943, avait découvert le corps d’une femme ensanglantée. Cette femme, c’était Nelly Martyl, une cantatrice connue à son époque. C’est après la découverte de cette fondation que le jeune homme a commencé des recherches sur cette cantatrice. Tout d’abord par curiosité, puis avec acharnement, lorsque son enquête lui révèle de nombreuses rebondissements sur la vie de cette grande femme.

Nelly Martin, devenue Nelly Martyl au début de sa carrière de cantatrice, est une femme au grand cœur. En effet, lorsque la Première Guerre est déclarée, Nelly, après le départ de son mari, Georges, a voulu aider son pays en devenant infirmière. « La Fée des armées de Verdun » est devenue une mascotte, puisqu’elle n’a pas abandonné pour autant son premier métier, et s’est déplacée de front en front pour soutenir les soldats et leur porter chance. Pour son engagement auprès d’eux, elle reçut le prix de la Légion d’Honneur. L’histoire est racontée par le jeune homme, comme un journal intime, il y livre toutes ses recherches en y mêlant des extraits biographiques de Nelly Martyl. En parallèle, le jeune homme se fait le narrateur de la vie de Nelly auprès de sa grand-mère qui est touchée et fascinée par ce récit.

Ce livre m’a beaucoup plu parce que son histoire est partagée entre les recherches du jeune homme sur la vie de Nelly et une biographie réelle de cette femme. Cela diversifie le livre et permet une meilleure compréhension puisque les recherches et les informations trouvées s’alternent selon l’ordre chronologique des recherches. Je suis intéressée par les histoires et les témoignages de guerre, ainsi grâce à ses nombreuses analepses, ce livre m’a marqué. L’histoire est émouvante, elle nous raconte la guerre d’une autre façon, sous le regard cette fois d’une infirmière et non des soldats. Néanmoins, j’ai trouvé la fin du livre assez rapide, j’aurais aimé en apprendre plus sur la vie de Nelly. La Fée de Verdun est un roman qui se dévore en quelques jours.

Pour ma part, lorsque je l’ai commencé, j’ai eu du mal à le lâcher ! Il a un intérêt documentaire puisqu’il parle de la vie des infirmières lors de la Guerre. Il permet aussi de se distraire puisqu’il est facile à comprendre. Je lui attribue la note de 4/5.

Je recommande ce livre pour ceux qui aiment les enquêtes et pour ceux qui sont intéressés par les histoires sur la guerre, les témoignages réalistes, poignants.

« Je regarde ma grand-mère : elle a fermé les yeux pour mieux se concentrer sur la musique. Un léger sourire éclaire son visage. Un orchestre entame l’air d’ouverture. Je saisis la main ridée de ma grand-mère et ferme les yeux. Soudain, la voix claire de Nelly Martyl emplit le salon. Je serre fort la main de ma grand-mère. Je souris à mon tour. Ca y est, Nelly est là. Elle est revenue, bien vivante, parmi nous. » (p. 219)

Elina, Institution Rey

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.