« La fée de Verdun » : destruction du dispensaire Nelly Martyl

Article de Fred Ricou, initialement publié sur actualitte.com (article original)

Au début de l’année 2016, Philippe Nessmann, auteur de quantité de documentaires pour le jeune public, a publié quelque chose d’assez rare en littérature jeunesse, une sorte de roman d’enquête historique : La Fée de Verdun (Flammarion Jeunesse). Ainsi, à la manière de Modiano et de son roman Dora Bruder, le personnage/auteur part à la recherche de Nelly Martyl, une jeune femme très active auprès des soldats pendant la Grande Guerre.

Cantatrice à l’Opéra comique au début du siècle dernier, son nom est quasi-inconnu du grand public. Voulant aider les soldats, elle se fait engager comme infirmière à quelques kilomètres du front et deviendra ainsi, selon les termes des hospitalisés la Fée de Verdun. Elle y sera blessée à plusieurs reprises. Revenue, elle crée une dizaine d’années après la fin de la guerre une fondation pour les nécessiteux à son nom en 1929, dans le quartier de Belleville, une bonne âme, pourrait-on dire.
La fondation servait depuis quelques années comme crèche pour les enfants, elle vient d’être détruite pour en construire une autre, mais également, comme l’annonce Philippe Nessmann dans son blog, pour « l’agrandissement du Monoprix voisin ».

Amer et triste, Philippe Nessmann d’ajouter : « Le 27 avril 2017, les bulldozers ont rasé la Fondation. Le temps et la Mairie de Paris ont fait leur triste ouvrage. Une nouvelle trace de l’œuvre de Nelly Martyl vient de disparaître… »

Plusieurs associations de quartier s’étaient manifestées, malheureusement rien n’y a fait. Une plaque commémorative était prévue début janvier avec l’inscription :

NELLY MARTYL (1884 – 1953)
INFIRMIÈRE MAJOR DE L’UNION DES FEMMES DE FRANCE DURANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE FONDA ICI MÊME UN DISPENSAIRE

Pour le moment nous ne savons pas si la future crèche aura la chance de porter cette plaque. Le livre de Philippe Nessman a reçu plusieurs prix. Il était récemment nommé au Prix des Ados à Deauville pour le Festival Livres et Musiques.

Fred Ricou

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s