Fred Bernard

Fred Bernard publie en 1996 ses premiers albums jeunesse : Mon ami crocodile, chez Albin Michel Jeunesse comme auteur-illustrateur, dessine Warf, le pirate avec PH Turin au Seuil et écrit La reine des fourmis a disparu chez Albin Michel avec François Roca, qui remporte plusieurs prix (Goncourt jeunesse 1997, prix Sorcières 1996, prix Jérôme Main). Puis il réalise un ou deux albums par an avec François Roca, ainsi que L’Arche de Nino avec son ami Nino Ferrer.
En mai 2001, c’est en rentrant d’Afrique qu’il se lance dans la bande dessinée avec La Tendresse des crocodiles. Suivront entre autres L’Ivresse du poulpe, Lily Love Peacock, La Paresse du panda… Il s’inspire des anecdotes de son grand-père vigneron pour publier fin 2013 Chroniques de la vigne chez Glénat.
En 2016, son amour du Comté – et des bonnes choses en général – le pousse à récidiver avec Chroniques de la fruitière, chez le même éditeur. Infatigable conteur et curieux, il adore essayer tous les types d’écrits et joue de ses modèles pour mieux les réinventer.
Il partage son temps entre Paris et la Bourgogne.

Sa bande dessinée Lady Sir est en sélection pour le Prix des Ados 2018.

Fred Bernard

Fred Bernard © Eric Garault

 

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s