Claire Loup, lauréate 2017

Claire Loup a remporté le Prix des Ados il y a tout juste un an, en 2017, pour son roman Run Billie. Pour fêter les 10 ans du prix, elle a répondu aux questions concoctées par Tom et Mahora, du lycée Maurois de Deauville !


L’ado qui sommeille en vous !

loup-claire-photo-leny-guetta

Claire Loup (c) Leny Guetta

Quel ado étiez-vous ?
J’étais une ado assez flegmatique et atrocement raisonnable. J’avais des amis mais j’étais assez solitaire, je détestais les groupes.

Quel genre de musique écoutiez-vous ? vos goûts ont-ils évolué ?
Ado j’ai usé jusqu’à l’os mes CD de Nirvana, Noir Désir et Radiohead. J’ai aussi écouté les Doors en boucle. Je suis restée très fidèle à mes premières amours en musique mais j’ai enrichi mon univers, notamment avec le rap. J’en écoute avant chaque session d’écriture : NTM, Stupéflip – plus récemment OrelSan : écouter du rap ça m’aide à entrer dans l’action de l’écriture. J’écoute encore 10 000 autres choses, c’est impossible de tenir une liste exhaustive. En conclusion je dirais que mes goûts n’ont pas tant évolué que ça, ils se sont surtout élargis.

Quel genre de lecteur étiez-vous ? Quel était votre endroit favori pour lire ?
Ado j’étais une lectrice assez flemmarde. Enfant j’ai dévoré des tonnes de livres mais ado, non : c’est la musique qui a pris le relais des livres ! Ma boulimie de lecture est revenue beaucoup plus tard, après 20 ans.
J’adore lire avachie dans un canapé ou à la terrasse d’un café mais l’endroit où j’ai le plus lu, c’est dans le métro. Je pense sincèrement que j’aurais moitié moins lu de livres si je n’avais pas passé autant de temps dans les transports parisiens !

Qu’est-ce qui vous a donné le goût du livre ado, quel a été le déclencheur ?
Ma rencontre avec le livre ado a été un hasard, je n’avais pas prémédité d’en écrire. C’est ma rencontre avec ma première éditrice – à qui je voulais vendre une histoire pour enfants ! – qui m’a menée à la littérature ado. Je n’y connaissais rien mais dès la première ligne de mon premier roman (qui était une commande) ça a été une évidence.

Quel roman/quelle BD avez-vous adoré lire pendant votre adolescence ?
Pendant ma jeune adolescence – 12/14 ans – je n’ai pas lu grand-chose d’autre que les livres imposés au collège. Au lycée j’ai découvert Queneau. Il était aussi au programme mais j’ai éprouvé une véritable passion pour cet auteur. Pendant mon année de terminale j’ai dû lire cinq ou six romans de lui.

Avez-vous détesté un livre étudié en classe ? Si oui, lequel ?
Je n’ai pas le souvenir d’avoir détesté un livre étudié en classe. De m’être ennuyée face à certaines lectures, ça oui ! Mais du coup je ne sais plus lesquelles…

Avec des si…

Si vous étiez… une musique/une chanson :
À bas la hiérarchie, de Stupéflip

Si vous étiez… un héros (ou un antihéros !) :
Le diable dans Le Maitre et Marguerite, de Boulgakov. Ça n’est pas un héros mais ce personnage me fascine.

Si vous étiez… un mythe :
Un mythe musical, Patti Smith. Son autobiographie, Just Kids, est bouleversante, sa vie est incroyable.

Si vous deviez réécrire un roman (réinventer une fin, faire évoluer un personnage) :
Ariane, l’héroïne de Belle du seigneur : j’en ferais un personnage plus subversif, moins docile. Une femme plus mordante, avec de l’humour. De manière globale, j’ai souvent envie que les personnages féminins en littérature soient plus punk, plus drôles.


Biographie

Claire Loup est née à Paris en 1982 mais c’est à Montreuil, cité de l’Espoir, qu’elle passe les dix-sept premières années de sa vie à parler manouche. Un bac littéraire en poche, elle étudie brièvement l’histoire de l’art puis devient maquilleuse de groupes de rock, reprend de courtes études de lettres modernes, chante dans un groupe, se fait tatouer un bras, obtient sa ceinture jaune de taekwondo, apprend l’italien, devient maman, puis rédactrice, puis chroniqueuse pour des jouets, puis animatrice d’ateliers d’écriture. Au milieu de tout ça, elle écrit des romans en poussant son chat du clavier.


scriptop_run-billie_A56010.indd

Run Billie, Gallimard Jeunesse, paru en avril 2016
Le soir de leur premier concert au mythique Bataclan, les membres du groupe pop-rock Run Billie sont sur un nuage. Une telle gloire en si peu de temps ! Mais juste avant d’entrer en scène, le rêve se brise : Billie, la chanteuse du groupe, s’est volatilisée. Que lui est-il arrivé ? Enlèvement ? Suicide ? L’inspecteur Luka Prajnic mène l’enquête. JB, Dams et Moosh, le batteur qui sortait avec elle, sont auditionnés, ainsi que tout l’entourage de la jeune femme. Qui est vraiment Billie ? Que cherchait-elle que le succès ne lui apportait pas ?
Interrogatoires, lettres, mails… un roman protéiforme qui dessine en creux le portrait d’une jeune fille énigmatique. Et parle de fracture sociale, d’amour, d’amitié, d’origines, de popularité. Addictif suspens psychologique par une jeune auteure à suivre !

Publicités